BOF
Compilation
  Compilation - BOF Dédales (+ Compilation inspirée du film)
2003
Compilation d'Artistes
Un CD Recall  / Discograph 2003

 
Compilation
BOF Dédales (+ Compilation inspirée du film)
par Oli le 20/09/2003

Note: 8.0    

Une compil' métal à l'occasion d'un film... On y a droit assez souvent avec les américains, là, le projet est français et sans chauvinisme excessif, c'est une sacrée réussite !

Aux côtés des cinq passages musicaux extraits du film (dont un très bon "Dédale" au texte lu par Lambert Wilson) est réunie une partie de la crème du métal français. Juste à titre informatif, on citera Tripod (terrible ce "Néga"), Watcha, Pleymo, Nostromo (seul groupe non français), Nihil (il faut faire des films avec leur musique !), Sin, Aqme, Eths, Dagoba (seule faute de goût, ça frappe fort mais creux) et Gojira (énorme), rien d'inédit (sauf le "Borné" de Watcha qui est dans une version légèrement différente), les amateurs ne découvriront rien avec ces titres (presque tous bien enchaînés)... Mais on a aussi d'excellentes "nouveautés" comme le titre d'Enhancer (la grande classe ! instrumental, aérien, très électronique, il ne ressemble pas à ce que le groupe a l'habitude de le faire et aurait certainement trouvé sa place au cœur du film !), le "Spit" de Shakaponk , là encore les guitares se mêlent à l'électronique pour dynamiser un morceau chanté en anglais où les scratchs et les chœurs sont maîtrisés (c'est pas tous les jours !). Les Sleepers reviennent en forme, en avant-première de leur album on peut donc se délecter de "O.n.e.", électrique et envoûtant, certainement le meilleur titre de la compil. "Transposée" de NFZ (de Juju Lignon) témoigne des progrès du groupe qui a gardé ses bonnes idées et possède désormais un excellent son, si à côté des ténors, ils peuvent apparaître comme une "découverte", certains risquent d'être surpris... Et de surprise en surprise c'est Vince, guitariste de Masnada, qui livre la suivante en remixant "Mas001" de fort belle manière, cette déclinaison sonne presque mieux que l'original ! Pour clore l'album (qui dure plus de 72 minutes), la charmante voix d'Apel Doorn chante "Missing down", et encore une fois électronique et guitares se marient magistralement... Bref, "Dédales" est une excellente compilation, qui même sans le prétexte du film mériterait d'exister !