BOF
Electro Indus
  Compilation - BOF Les aliénés
2000
Compilation d'Artistes
Un CD Jaff  / Sony-BMG 2001

 
Compilation
BOF Les aliénés
par Oli le 21/02/2001

Note: 5.0    
Morceaux qui Tuent
100% white puzzle (Hint)
All that (Dierdre Dubois)
Thème du film


Un film français indépendant à diffusion ultra limitée (15 copies) qui sort sa "Bande originale", ce n'est pas tous les jours... Quand on parle de logique commerciale pour les BOF (beaufs ?) américains, ici, il s'agit plutôt de logique artistique "à la française". Au programme rien que des groupes "underground", des live, des remixes, des "featurings" et la vraie bande-son du film composée par Vincent Baudet et Julien Reymond, le bassiste de Oneyed Jack qui pour une fois a délaissé ses quatre cordes. Difficile de parler d'une telle BO sans avoir vu le film tant elle colle à son atmosphère... Au coeur de ce polar, la crème de l'industriel français se met à l'honneur avec les versions studios de deux titres planants des géniaux Hint et angoissants Sin, et un "Keep or cancel" live des sulfureux Lt. NO. Un autre extrait de concert est présent sur la compil', c'est "Real" des Oneyed Jack ; des titres live de bonne facture mais qui, isolés du reste du concert, n'ont plus autant de poids. A côté de ces titres, on retrouve un petit paquet de remixes inédits d'origine fusion/hardcore/métal à savoir Oneyed Jack, Lofofora, Watcha et Black Bomb, qui comme par hasard appartiennent tous à la même structure de management, le Sriracha Possee... Des remixes qui ont surtout une valeur pour les collectionneurs que l'on soit fan des mixeurs (EDH, Dj Ludo...) ou des remixés. Dans ce patchwork, on trouve aussi un titre de Nefilim, brutale survivance de "The fields of the Nephilim", et encore un remix, de Carc(h)arias, mais avec en guest Reuno, chanteur de Lofofora. Un extrait du thème du film sépare presque chaque titre, une musique calme et sombre faite de percussions, de sonorités travaillées, de nappes de synthé, de notes de piano... Ce tout qui navigue entre électronique et trip hop atteint un sommet pour ce qui sert de générique au film, "All that", où la (les ?) voix de Dierdre Dubois (chanteuse d'Ekova) se pose sur les rythmes des compositeurs de cette bande son peu ordinaire.