Metal
Neo Metal
  Compilation - Metal Zone
2003
Un CD + DVD Vodka Sonic  / Sony-BMG 2004

 
Compilation
Metal Zone
par Oli le 11/02/2004

Note: 5.0    

Énième compil sur le métal français, "Métal zone" ne se démarque pas par ses choix, l'amateur de gros son option néo ayant déjà tous les titres de ces groupes incontournables (Pleymo, Silmarils, Watcha, Enhancer...) ou déjà bien installés (Wunjo, Karma'Sutra, StereoTypical Working Class, Dagoba, Zombie Eaters, Freedom For King Kong, Tripod, Sleeppers...).

Le gros des troupes est donc signé et il valait mieux être parisien pour figurer au sommaire de cette compil (plus de la moitié des groupes, comme si la “zone métal” gravitait autour de Paris !) Bref, sur le Cd, on accordera de l’intérêt au titre de T.A.Z., groupe peu connu qui s'en sort plutôt bien, à l'inédit de Backstab qui montre un autre visage, à Vegastar transfiguré avec l'arrivée de Franklin (ex-Noisy Fate), au titre en français de Dham qui coupe son cordon ombilical avec Tool et aux étourdissants Lunatic Age. Palindrome montre que Manu le Malin et ses amis peuvent jouer avec des guitares, ça ne casse pas des briques, mais c'est d'un niveau correct.

Le Cd ne vaut donc que par quelques titres, mais ce qui sauve le tout, c'est le Dvd "bonus" qui est plus qu'un bonus, une carte blanche offerte aux groupes (seul Enhancer n'est pas représenté) qui s’y présentent sous un autre jour... Certains discutent, philosophes et déblatèrent sur leur condition, leur vie artistique et la difficulté de faire du rock, c'est intéressant quand ce sont les Sleeppers ou Backstab, c'est plutôt drôle quand Frank de Pleymo explique pourquoi ils font désormais du Kyo...

Si certains n'ont pas profité de leur temps de parole en offrant un faux clip (TAZ), en s'improvisant rock star (Vegastar) ou en filmant un gouffre de non créativité (Dagoba et sa pathétique séance de slam à l'américaine), d'autres proposent des visions un peu différentes de leur musique (Tripod en live, Dham en acoustique, Lunatic Age en studio...). Les pistes les plus marquantes sont celles où le côté "carte blanche" a vraiment voulu être exploité : Wunjo tente le court-métrage et aurait du étoffer son synopsis pour retenir l'attention, les Zombie Eaters jouent le coup de l'humour et ça leur va tout à fait, Karma'Sutra offre son temps aux exploités de chez Mac Do... Enfin, la palme revient à Watcha avec une séquence cultissime qu'il faut avoir vu : une sublime parodie des titres de leurs potes sous forme de théâtre en carton, à pleurer de rire !!!