Blues
  Compilation - The folk arrival  1961-1965
1961
Compilation d'Artistes
Coffret 3 CD Smithsonian Folkways 2007

 
Compilation
The folk arrival 1961-1965
par Francois Branchon le 15/06/2007

Note: 9.0    

A la fin des années cinquante, trois fondus passionnés avaient fondé aux États-Unis l'association Friends of Old Time Music (F.O.T.M.), avec l'idée de préservation et de survie du berceau du Sud, en organisant de nombreux concerts. Et ils eurent l'idée de génie d'emmener tout ce beau monde vers le Nord et d'aller les présenter à New-York, précisément dans ce Greenwich Village où vivaient poètes de la Beat generation, artistes en tous genres et surtout, jeunes étudiants en pré-ébullition et musiciens en herbe. Ralph Rinzler, Izzy Young et John Cohen (ils méritent d'être cités) organisèrent donc entre 1961 et 1965, au Folklore Center, au Loeb Student Center et à la NYU School of Education quatorze concerts de musique "traditionnelle", dont l'essentiel est édité aujourd'hui dans ce coffret.

Bien entendu, pour ces humanistes, la musique américaine n'était ni blanche, ni noire, mais unique et nourrie de sources diverses. Leur programmation s'équilibrait entre valeurs sûres, du blues comme du bluegrass, Maybelle Carter (de la Carter Family, première femme américaine qui prit une guitare), Fred McDowell, les Stanley Brothers ou l'ultra-blanc Bill Monroe & ses Blue Grass Boys... et jeunes auteurs-compositeurs encore inconnus, Doc Watson, Roscoe Holcomb, Jesse Fuller ou Ed Young & Emma Ramsay. Quelques performers avaient déjà joué à New York dans les années vingt, Mississippi John Hurt (que la scène de San Francisco allait re-honorer sous peu) ou Dock Boggs...

Le label Smithsonian (émanation à but non lucratif du National Museum américain) est un gardien du temple, depuis toujours tourné vers la préservation de la culture musicale originelle du pays (à l'instar d'une autre institution, la Library of Congress animée par Alan Lomax). On lui doit notamment nombre d'enregistrements des années vingt. Ce coffret de trois Cd, spécifique à ces concerts new-yorkais, n'est qu'une petite partie du projet en cours d'éditer l'ensemble des concerts organisés par F.O.T.M. (29 Cd au final). Il faut saluer ici le travail méticuleux (le son est quasi bon sur les prestations d'artistes en solo, un peu plus délicat pour les groupes), le livret fourni en informations et iconographie, mais surtout la restitution d'une atmosphère, de quelque chose "qui se passe", ambiance encore plus particulière lorsque l'on sait à posteriori l'importance musicale stratégique de ce point de la carte américaine et quels génies allaient en émerger...