Folk
  Festival - Newport Folk Festival 1963-1966 - Newport Folk Festival 1963-1966
Etats-Unis 1963 1966
Un DVD Eagle  / Naïve 2006

WEB

Label Eagle
 
Festival - Newport Folk Festival 1963-1966
Newport Folk Festival 1963-1966
par Francois Branchon le 06/03/2006

Note: 9.0    

Joan Baez, Buffy Sainte-Marie, Donovan, Johnny Cash, Pete Seeger, Paul Butterfield Blues Band, Mississippi John Hurt, Odetta, Son House, Howlin' Wolf, Fred McDowell, Bob Dylan, Peter, Paul & Mary

Plus collection de footages et d'interviews ponctuée de passages sur scène ou en workshop que véritables captations de concerts, le film "Festival" monte à travers le rassemblement annuel - pèlerinage pour certains - du festival folk de Newport, quatre années cruciales - 1963 à 66 - de la musique américaine, voire de l'histoire du pays elle-même, la musique folk ayant aussi été, avant 68, le creuset où couvaient les révolutions à venir. De "protest songs" très politiques - la guerre du Vietnam qui vient de commencer, la ségrégation anti-noirs, la justice sociale - en révolution de style - Dylan débarque en 66 avec un groupe électrique - Newport est le laboratoire à ciel ouvert et en temps réel de ce que la jeunesse américaine progressiste souhaite vivre et des leaders pacifistes mais déterminés qu'elle se choisit. Le film est passionnant pour ses interviews bon enfant, sur l'herbe ou à la plage, en marge des concerts : Son House expliquant ce qu'est "le blues", le jeune et exalté Michael Bloomfield, passionné intarissable là pour accompagner Paul Butterfield et Dylan, Joan Baez chaperonne des jeunes pousses (Zimmerman)...

Les extraits de concerts sont limités, et n'offrent qu'exceptionnellement un morceau complet (à part Peter, Paul & Mary, stars folk absolues jusqu'en 1964), mais la richesse est ailleurs, dans ces moments saisis par la caméra, de Buffy Sainte-Marie, l'incroyable Spider John Koerner, Donovan, Johnny Cash, la workshop de Dylan hilare en plein vent en 63, Pete Seeger, Paul Butterfield Blues Band affolant... et de tous ces visages blancs aux cheveux presque longs, béats à l'écoute de vieux sages noirs si heureux de partager là leur âme, une occasion rare de voir et entendre live - même furtivement - Mississippi John Hurt, Odetta, Son House, Brownie McGhee et Sonny Terry, Howlin' Wolf, Fred McDowell...

NB : le film n'est malheureusement pas sous-titré