Experimental
 Jan Kuijken - Vertigo
Belgique 2003
Album Original
Un CD Carbon7  / Orkhêstra 2004

WEB

Label Carbon7
 
Jan Kuijken
Vertigo
par Fabian Faltin le 31/01/2004

Note: 5.0    

La musique d’accompagnement se trouve toujours dans la situation paradoxale d’avoir elle-même besoin d’accompagnement. La musique de variétés privée de danseuses à moitié nues est aussi insatisfaisante que le clavier inoubliablement menaçant de "Mulholland drive" sans "Mulholland drive"... Si des BOF de toutes sortes, celle de "Vertigo" compris, sont tout de même encore publiées, c’est en espérant nous faire rêver de ce qui manque.

On hésitera à qualifier de superficiel et de sentimental un album aussi travaillé et élaboré que "Vertigo", dont les musiques ont à l’origine servi d’accompagnement à trois performances de danse contemporaine de Karine Ponties. Mais Karine Ponties n’est plus là, et l’album doit donc se suffire à lui-même. Parfois il y arrive très bien, comme avec ces valses hésitantes, très fines et tout à fait captivantes ("Capture"). Le pianiste et compositeur Jan Kuijken les joue avec grande retenue et nostalgie, comme s’il s’agissait de retarder les derniers adieux, afin de pouvoir penser encore une fois à tout ce qui ne sera bientôt plus. Ainsi, nous rêvons et souffrons aussi bien que nous le pouvons, mais malheurement la tâche devient rapidement trop lourde.

"Vertigo" contient trop de ces moments à la fois évocateurs et génériques, qui font penser à tout sauf à la musique qu’on est en train d’écouter. La façon dont le répertoire de musique contemporaine est indiscrètement approprié, avec une sophistication trop voulue, gêne particulièrement. Les cordes de piano jouées avec les mains, les violonistes qui tapent sur leur instruments, les dissonances dramatiques, les vibratos romantiques, les flûtes respirés ou exotiques, la note étirée interrompue par un staccato, et cetera, le tout répété sans cesse et avec une dosage d’énergie et de retenue plutôt grossier. Cela donne l’effet d’une boîte à outils, vidée sur le sol d’une chambre d’enfant. Elle a été abandonnée là par un enfant curieux mais bien vite lassé, attendant alors 'l’accompagnement' qui va l’aider à ranger le désordre.