Set my heart on fire immediately

Perfume Genius

par Jérôme Heff le 30/06/2020

Note: 9.0    

On suit Mike Hadreas depuis une dizaine d’années, au fil de disques de plus en plus étonnants et émancipés. Son cinquième album prolonge le plateau qualitatif atteint avec le précédent "No shape" (2017) et impose Perfume Genius comme un des artistes majeurs de notre époque.

Hadreas a le don de transcender sa vie cabossée par son art, en dégageant une universalité assez miraculeuse pour un personnage aussi atypique. Ses disques sont autant de yoyo émotionnels : "Set my heart on fire immediately" s’élève d’emblée à des hauteurs Roy Orbisoniennes (la construction en climax de "Whole life", ses cordes, ses guitares réverbérées comme dans un rêve fifties)… pour en dégringoler aussitôt dans une backroom sombre ("Describe", guitares lourdes qui sonnent années 90, ambiance lente et sexuellement chargée). Perfume Genius évolue dans les deux sphères avec la même aisance, se sort de tous les guêpiers sans une salissure : une véritable esthétique de l’impureté, que l’on retrouve dans les choix de production, d’arrangements et d’écriture (la fin en apesanteur, chuchotée, au sens incertain de "Describe").
Chanté avec une voix de falsetto qui brouille les pistes, "Jason" pourrait très bien être une histoire de sexe racontée du point de vue d’une femme. Mike Hadreas est gay et l’assume ouvertement, mais ses chansons transcendent les notions de sexe ou de genre, aidé en cela par la langue anglaise, comme Morrissey a pu le faire à une époque.
"Set my heart on fire immediately" est agité par un mouvement de balancier entre pop rock accrocheuse, impeccable ("Without you", la très dansante "On the floor" avec des claviers qui sonnent comme ceux de Stevie Wonder période "Innervisions", 1973) et de l’électropop interlope ("Your body changes everything", "Nothing at all"). A noter, le casting impressionnant de musiciens légendaires comme Pino Palladino (basse), ou Jim Keltner (batterie), atteste du statut atteint par Mike Hadreas.
Perfume Genius parsème le parcours d’expérimentations souvent dépouillées (une science de la production comparable à Prince) où la voix est utilisée comme un instrument. La soyeuse "Leave" commence portée par des harpes avant de virer inquiétante avec des violons agressifs, ou "Moonbend" qui est épurée comme du Talk Talk.

Le disque est un peu long, les trois ou quatre derniers titres tout en étant très bons n’apportent rien de plus. "Borrowed light" finit presque à nu, et fait jaillir l’émotion quand des lambeaux de cordes et de sonorités électroniques se retrouvent. Mike Hadreas, encore une fois, nous propose un disque qui est un véritable voyage intérieur, intime, qui pourra parler à certains et accompagner leur vie. Les disques de Perfume Genius ont ce pouvoir rare.




PERFUME GENIUS On the floor (Clip 2020)