Country
Americana
The  Jayhawks - Back roads and abandoned motels
Etats-Unis 2018
Album Original
Un CD Legacy  / Sony 2018

WEB

Label Legacy


SPIRALE

 Smile
 Hollywood Town Hall
 Tomorrow the green grass
 
The Jayhawks
Back roads and abandoned motels
par Jérôme Heff le 14/10/2018

Note: 7.5    

Avant même d'écouter la moindre seconde de ce nouveau disque des Jayhawks, nous sommes en terrain connu : le titre et la photo de pochette évoquent les bleds paumés, les motels assoupis qui bordent les routes secondaires... Toute une mythologie culturelle américaine, que nous avons fréquentée dans de si nombreux disques et films au point d'en faire presque la nôtre. Si le ramage du disque se rapporte à son plumage, on se dit alors que l'on a peu de chances d'être surpris.

Ce ne sont pourtant pas les voix attendues de Gary Louris et Mark Olson (démissionnaire depuis 2011) qui nous ouvrent la porte, mais celle de Karen Grotberg, en charge aussi des claviers au sein du groupe : l’effet de surprise est rafraîchissant, les marqueurs du son Jayhawks étant bien présents mais en arrière-plan – les harmonies vocales impeccables, le son de guitare caractéristique de Louris (une Gibson SG, je crois bien) qui nous avaient cueillis il y a bien longtemps avec "Hollywood town hall" (1993) et "Tomorrow the green grass" (1995), des classiques que l’on écoute toujours avec émotion.

"Back roads and abandoned motels" est un itinéraire bis composé en quasi totalité de chansons déjà co-écrites par Gary Louris et enregistrées par d’autres artistes ; Louris a décidé de se les réapproprier le temps d’une très courte session en studio. Cette spontanéité fait souffler un vent de fraîcheur après le mollasson "Paging Mr Proust" produit par Peter Buck (REM) en 2016. L’ensemble est d’une tenue irréprochable, dans le plus pur style americana (Eagles, Poco, Fleetwood Mac…). Le batteur Tim O’Reagan assure aussi le chant sur deux titres dont "Gonna be a darkness" ; en jouant le collectif, Gary Louris continue à faire battre le cœur des Jayhawks dont il reste la solide moitié, avec l'artère solide Mark Perlman, bassiste depuis les débuts. Sa conduite à la fois très précise et décontractée a le charme des détours inconnus dans un paysage pourtant familier.

 

JAYHAWKS Everybody knows (Clip 2018)



La liste des chansons co-écrites par Gary Louris avec leurs interprètes originels :  “Come cryin’ to me”, avec Natalie Maines pour son disque "Mother" (2013) ; “Everybody knows” et “Bitter End” avec les Dixie Chicks, sur "Taking the long way" (2006); “Gonna be a darkness”, co-écrite et interprétée avec Jakob Dylan pour la B.O. de la série "True blood" (2011) ; “Need you tonight”, avec Scott Thomas sur "Matson tweed" (2015) ; “El dorado”, avec Carrie Rodriguez sur "She ain’t me" (2008) ; “Bird never flies” avec Ari Hest sur "The break-in" (2007) ; les jamais enregistrées “Backwards women” écrite avec avec Wild Feathers, et “Long time ago” avec Emerson Hart.