Experimental
The  Shout - On arrival
Belgique 2000
Album Original
Un CD Carbon7  / Orkhêstra 2001

WEB

Label Carbon7
 
The Shout
On arrival
par Frédéric Joussemet le 19/05/2001

Note: 9.0    
Morceaux qui Tuent
And the days are not full enough
Tall stories
Why do you sing ?


Toujours sur la brèche pour proposer des expériences musicales originales, le label Carbon 7 publie un petit disque... surprenant. "On arrival" de The Shout passe à première vue inaperçu, planqué derrière une pochette pâle, fade une fois connu son contenu. Dès le premier morceau, "And the days are not full enough", vingt-et-un chanteurs et chanteuses se coursent, envoyant leurs syllabes/ponctuations à toute allure et avec précision, lancent les accélérations et redescendent avec espièglerie. Car si "On arrival" est un album de chant pur et dur, a capella et sans effets, on sent bien que ses musiciens avancent avec conviction mais sans prise de tête. Ils égrainent des pulsations inouïes, faisant immédiatement penser aux compositions de Steve Reich par leur pointillisme hystérique. Les autres morceaux font moins office de défouloir, mais appartiennent au même monde. "Tall stories" suit en une digression de plus de dix minutes sur des mélodies magnifiques, oùl'orchestration très riche (vingt-et-une voix !) fait resssortir l'éclat de thèmes et leur pureté. La suite "Axaxaxas" est quant à elle une introspection où les effets de masse sont plus restreint. Une seule voix explore ses tons vers des timbres arabisant, puis se fait rejoindre de chuchotis, secondés à leur tour par d'autres voix... Le cycle ne s'achève que plus tard, les voix se décalent, se répondent, et forment des ambiances africaines ou arabes insoupçonnées. La majorité du groupe provient du classique et du jazz, mais il y a aussi des chanteurs de gospel, une chanteuse de cabaret, un chanteur de raga indien... Les ressources sonores de la formation n'en sont que plus vastes, tout comme la palette des sentiments et atmosphères qui s'en dégagent. La surprise est omniprésente bien qu'elle se superpose à quelques éléments connus, comme des chants ethniques ou quelques allusions à Carla Bley. Au final "On arrival" est une belle surprise, un disque qui pourra autant plaire aux puristes des voix qu'à un non initié, car il porte une folie créatrice exaltante pour tous.