Experimental
Musique Nouvelle
 Wim Mertens - Jardin clos
Belgique 1997
Album Original
Un CD Les Disques du Crépuscule  / EMI 1997

 
Wim Mertens
Jardin clos
par Francois Branchon le 01/12/1997

Note: 8.0    
Morceaux qui Tuent
Out of the dust
Hedgehog's skin


Wim Mertens a atteint avec ce dernier album l'équilibre parfait entre la rigueur, quelquefois rigide de ses premiers albums et la relative redondance élisabéthaine de sa période Greenaway (BO du film "Le ventre de l'architecte" par exemple). Il a compris que le chant ne lui sied pas outre mesure et c'est ici la voix de Sylvia Kristel que l'on entend. "Jardin clos" est tout en équilibre : des structures circulaires et répétitives qui rappellent les brillants "Multiple 12" ou "Salernes" des débuts mais baignées dans des climats reposants. Le disque de la synthèse dont rêvait probablement Wim Mertens, une subtile alchimie entre classicisme et introspection. Pour le dire en d'autres termes, une musique contemporaine tout à fait simple d'accès, à faire découvrir aux fans d'Enya. Ils ne seront pas dépaysés et au passage découvriront ce qu'est le sens !