Go Back - The Crabby Appleton Anthology

Crabby Appleton

par Francois Branchon le 29/12/2023

Note: 9.0     

Après la disparition à la fin des années 60 de The Millennium (groupe semi-mythique fondé par Curt Boettcher), son chanteur et compositeur Michael Fennelly s'associe au groupe-maison du Stonehenge (club en vogue de L.A.) pour former Crabby Appleton, un groupe quasi inconnu par ici, qui fut pourtant l'inventeur (sans le savoir) du power pop.
Signé par Elektra (la classieuse maison de référence de Los Angeles (Doors, Love, Tim Buckley...), le groupe se verra accorder la production de deux albums, mais avec la condition passablement compliquée et nouvelle d'entrer dans les charts - à la fin des 60's, l'économique prend le pas sur l'artistique, même chez Elektra...

Mais magie ou coup de bol, "Go back", premier titre sorti des studios devient un single qui a la fois connait un succès commercial et reçoit des critiques élogieuses de la presse underground. Contente, Elektra veut immédiatement un album, et propulse en radio dans la foulée un deuxième single "Rotten to the core!".
Bide total. Aucun impact, ni critique ni commercial. Les businessmen d'Elektra ne font pas de quartier, le contrat est mort et Crabby Appleton fichu dehors se sépare.

Le travail en studio ayant été conséquent, de nombreux morceaux restaient sur des étagères. Fort heureusement non détruits, ils fournissent la matière aujourd'hui au label anglais Grapefruit pour éditer une intégrale. Elle comprend les deux albums fantômes, une série de projets de singles (y compris des mix mono rares). Avec un superbe livret, "Go back" est un vrai document. Même au pays des labels de rêve, les cimetières restent encombrés de malchanceux.


CRABBY APPLETON Go back (Cilp officiel 1970)