Rock
60's Beat/Acid Rock
  Five's Company - Friends and mirrors - The complete recordings 1964-68
Angleterre 1964 1968
Intégrale
Un CD Cherry Red > Grapefruit  / Import Cherry Red 2017

 
Five's Company
Friends and mirrors - The complete recordings 1964-68
par Francois Branchon le 21/05/2017

Note: 7.5    
spiraleAcheter


De la chance ou la malchance d'être sur un label réputé : les Anglais de Five's Company groupe né en 1964, signent chez Pye, un label londonien alors très important, trempin pour certains vers une reconnaissance internationale. On y trouve des valeurs sûres finissantes (Lonnie Donegan, Long John Baldry, The Searchers), d'autres avec un reste d'avenir (Petula Clark, Davey Graham) et de franchement montantes, une palanquée de jeunes groupes tout juste signés et déjà au hit parade : Honeycombs, Ivy League, John Paul Jones, Remo Four, Sandie Shaw, Sorrows, un David Bowie encore inconnu mais avant tout Donovan et les Kinks.

Five's Company a donc fort à faire pour imposer son format
nuggets (inspiration Who "Sell out"). Les enregistrements produits en 64 et 65 restent à l'état d'acétates, et il faut attendre le printemps 66 pour que Pye daigne sortir un premier single. Deux autres suivent la même année, dont une reprise des Kinks pour forcer le marché ("Session man"). On se demande pourquoi certains de ces morceaux n'ont jamais figuré sur une compilation sur le Swinging London : "The big kill", "Some girls", "Friends and mirrors" ou "Big deal" auraient leur place.

Faute de succès, Five's Company quitte Pye pour Saga, un label assez bordélique, peu soucieux de productions léchées. Ils y concocteront un des premiers
concept album de l'Histoire, "The ballad of Fred the Pixie", l'histoire du dit Fred, depuis le ventre de sa mère ("Darling i've got someting to tell you") jusqu'à sa mort ("Time to pop off") passant (tiens tiens) par ses 64 ans ("Now i'm 64"). Sorti en 1968, "The ballad of Fred the Pixie" a été enregistré par le groupe avec les moyens du bord, le matin dans un jardin d'enfant (on coupait les amplis quand les mômes arrivaient l'après-midi). Les chansons, toutes écrites par le chanteur Eddie Broadbridge ont pas mal de tenue, l'influence des Kinks y est souvent palpable, parfois évidente ("The schoolboy", "I'm a big boy now", "Happy to be here") et on y frôle aussi les Zombies ("If this is love").

Cette réédition de l'excellent label Grapefruit propose l'ensemble de leurs enregistrements, singles parus ou restés dans les tiroirs ainsi que le Lp "The ballad of Fred the Pixie".


FIVES COMPANY The big kill (Audio seul 1966)

FIVES COMPANY Friends and mirrors (Inédit 1967)