Electro
Electronica
 Ido Govrin - Moraine
Israël 2009
Album Original
Un CD Interval  / Import 2010

WEB

Label Interval
 
Ido Govrin
Moraine
par Hugo Catherine le 09/03/2010

Note: 8.0    
spiraleEcouter


Ido Govrin, en étirant l'espace, ralentit l'espace. Majestueux, les morceaux prennent la forme de longs souffles et de vastes nappes. Le flux est continu, progresse graduellement, sans rupture, jusqu'à nous envelopper tout entier. Il se dégage une puissance glaçante, qui se prête aux visions, aux projections de l'imagination. Vous y verrez ce que vous voudrez.  

Sur "Lateral", Ido Govrin atteint un nouveau palier d'intensité. Un vibrato permanent hypnotise et dessine deux minutes de coma profond. Les signaux sonores, d'une résonnance sourde, parviennent à nos oreilles comme si nos capacités auditives étaient atteintes. Cette piste fait l'effet d'un blast, nous perdons pied. Du vibrato nait le mouvement, mécanique. A la manière des créations futuristes du début du siècle dernier, c'est le mouvement irrépressible, l'ondulation sans frottement. D'une oreille à l'autre, nous portons le poids de cette dynamique.  

Par des jeux de superpositions et de variations, "Moraine" couvre un large spectre d'intensité sonore. De l'à-peine audible ("Medial") aux bruits les plus trash ("Recessional"), Ido Govrin adopte une démarche extrémiste, alternant quasi-silence et sur-présence. Nous visualisons d'abord un film aérien et mélancolique mais la félicité vire parfois à la torpeur, voire à l'effroi, comme dans un film d'horreur.