God won't save you, but i will

Nicholas Merz

par Jérôme Heff le 28/09/2020

Note: 7.0    
spiraleAcheter


A côté de son groupe Darto avec lequel il a enregistré six disques, le musicien de Seattle Nicholas Merz laisse libre cours à ses penchants les plus narratifs, sur fond d’un folk-rock très classe. Cette deuxième sortie en solo a été enregistrée en seulement deux jours, intégralement en prise directe, sans ajouts ultérieurs : le groupe y montre une belle cohésion (on pense à The National), attentif à souligner la voix de Nicholas, proche de celle de Nick Cave ou bien Robert Forster (Go-Betweens). Au fil de ces six titres (format inhabituel comparable à une longue nouvelle) parfois longs, qui se défont des structures classiques couplet-refrain, Merz déroule des histoires qui font la part belle à des sentiments graves et adultes.



NICHOLAS MERZ Midnight movement (Clip 2020)