Black Power
Hip-Hop
 Pierre Evil - Gangsta Rap - Dr. Dre, Snoop Dogg, 2Pac et les autres
France 2018
livres Le Mot et le Reste 2018

 
Pierre Evil
Gangsta Rap - Dr. Dre, Snoop Dogg, 2Pac et les autres
par Alexandre Fuster le 18/11/2019

Note: 9.0    
spiraleAcheter


"Gangsta rap" n’est pas seulement une analyse fouillée sur ce mouvement en Californie du Sud, de sa naissance dans les années 1980 à son repli à la fin de la décennie suivante. C’est aussi un panorama sur l’histoire globale du hip-hop, sans compter les nombreuses digressions passionnantes sur d’autres genres musicaux ou artistiques ayant fait vivre Los-Angeles au XXème siècle.

Pierre Evil commence son livre par un long chapitre sur les relations entre le mythe californien et la musique locale pour ensuite présenter six rappeurs emblématiques du gangsta rap dans une perspective chronologique (Ice-T, Eazy-E, Ice-Cube, Dr Dre, Snoop Dogg et Tupac). L’ouvrage regorge de références détaillées et diverses, l’auteur n’omettant aucun élément susceptible d’apporter une réflexion sur le sujet : du parallèle sans cesse fait avec la scène rap new-yorkaise aux influences cinématographiques et littéraires, Pierre Evil aime se décentraliser de son thème pour mieux y revenir.

Pour un sujet aussi sulfureux et controversé que le gangsta rap, il prend un recul appréciable, gardant un œil froid sur certains aspects scandaleux du genre (la misogynie, la violence nihiliste, les débordements racistes d’Ice-Cube…) tout en déconstruisant les critiques de ses détracteurs. Il souligne ainsi que le rap angelino, bien souvent, n’a été qu’une fiction, une posture adoptée par des acteurs pour reproduire à leur manière ce bon vieux rêve californien, celui de la réussite matérielle et des artifices éphémères. Le gangsta-rap au final, c’est d’abord de l’entertainment.

Mais celui-ci a produit des albums solides et enrichissants. A ce titre, le chapitre sur Dr Dre est édifiant. On y découvre une réflexion poussée sur le créateur du G-funk (sous-genre mêlant les rythmes envoûtants du P-funk de George Clinton à l’agressivité verbale du gangsta rap) et sur son meilleur album, l’incontournable "The chronic". De même, le dernier chapitre, celui consacré à Tupac, se révèle surprenant en apportant un nouveau regard, mesuré et nuancé, sur le rappeur le plus connu à travers le monde.
 
"Gangsta rap" convient donc autant aux néophytes qu’aux mordus de N.W.A. (le groupe de Eazy-E, Ice-Cube et Dr Dre) et de leurs descendants. Il est aussi essentiel dans sa synthèse des vingt premières années du hip-hop que dans ses détours et ses parenthèses. A lire avec "Nuthin' but a G thang" dans les oreilles !



NWA Straight outta Compton (Clip 1988)


DR DRE Nuthin but a G thang (Clip 1992)



2PAC California love (Audio seul 1996)