Experimental
Musique Concrète
 Pierre Henry - Polyphonies
France 1966 2016
Intégrale
Coffret 12 CD INA 2018



SPIRALE

 L'homme à la caméra
 
Pierre Henry
Polyphonies
par Régis Saint-Léon le 03/12/2018

Note: 9.5    

Ce coffret de douze Cd intitulé "Polyphonies" couvre plus de cinquante ans d'oeuvres du pionnier de la musique concrète. Pierre Henry avait sélectionné et remasterisé lui-même toutes les pièces de ce coffret conçu à l'origine pour célébrer un 90e anniversaire (décembre 2017) qu'il ne fêta pas, décédé quelques mois plus tôt, le 5 juillet.

Cette parution regroupe en détails vingt-neuf compositions et comprend neuf pièces inédites, dont "Chronicles terriennes" (2016), "Études transcendantes pour un piano imaginaire" (2015), "Pleins jeux" (2008) et "Kyldex" (1973). Le dernier disque est une sélection de remixes de 2016 qui ont été terminés avant que Henry ne perde la vue. Un livret de 112 pages composé principalement des notes du compositeur est également inclus.

Impressionnante anthologie, "Polyphonies" est un condensé époustouflant de la créativité du pionnier infatigable qu'était Henry, parrain incontesté de la musique concrète, qui a jeté les bases d'une grande partie de la musique électronique actuelle. "Polyphonies" sert aussi à l'éducation historique, sorte de rappel captivant de l'influence d'Henry sur les développements de la musique aux XXe et XXIe siècles.

Pierre Henry était un des plus importants et des plus ardents manipulateurs du son concret, c'est-à-dire des sons physiques extraits de leur environnement par divers procédés, pour résonner de manières nouvelles et différentes.
En tant que Français, la philosophie faisait partie intégrante de sa pratique, et sa quête persistante des spectres soniques et de la métaphysique a apporté tout un monde de nouveaux sons en une réalité physique tangible. Que ce soit par l'animation d'objets inanimés ou la re-spatialisation de scènes entières de la réalité, Henry a saisi une possibilité de modification dans presque tout, et a donné suite à ses pulsions avec des résultats remarquables.

De nombreuses compositions de Henry sont largement connues des adeptes de la musique électronique depuis ses débuts, et certaines même par monsieur tout le monde, citons la "Messe pour le temps présent" co-écrite avec Michel Colombier en 1966, d'où est extrait "Psyche rock" présent dans la BO du film Z de Costa Gavras, ou "Ceremony", son expérience rock en 1969 avec le groupe anglais Spooky Tooth. Cependant, même les plus hardis ne connaitront pas certaines compositions de ce coffret : la dynamique hyperréaliste de "Chronicles terriennes", le cliquetis déconstruit des "Études transcendantes pour un piano imaginaire", ses "Pleins jeux" séduisants par la rythmique et le débat atonal, "Kyldex", le rayonnement de l'espace en profondeur de "Astrologie", ainsi que l'ensemble du 12ème et dernier disque - les "Remixes" de 2016, complétés par le compositeur avant de perdre la vue (mais à l'évidence pas l'ouïe).
Henry écoutait, dissimulait et re-séquençait la sphère sonore, l'analysait et la ré-analysait pour lui donner une signification toujours insaisissable. Au cours de ce processus, il a probablement soulevé plus de questions que de réponses, probablement pour le reste des temps.



PIERRE HENRY Chroniques terriennes (2016)