Rock
Pop Rock
The  Feelies - The good earth
Etats-Unis 1985
Album Original + Bonus
Un CD Bar None  / PIAS 2009



SPIRALE

 Crazy rhythms
 
The Feelies
The good earth
par Emmanuel Durocher le 07/01/2010

Note: 10.0      

Brouillés avec leur maison de disques après la sortie de leur premier album "Crazy rhythms" en 1980 et annulant du même coup la tournée qui en découlait, les Feelies se sont réfugiés à la maison, autrement dit Hoboken dans le New Jersey, loin de toute sophistication inutile. Malgré quelques apparitions furtives - Fier avec The Golden Palominos et Lounge Lizards, Mercer et Million en invités des Trypes ou des Willies - les Américains ne faisaient plus vraiment partie du paysage musical, mais sans séparation du groupe, juste une coupure avec le monde extérieur. Il faudra compter sur la détermination de Peter Buck, guitariste de REM et fan de la première heure pour sortir les Feelies de leur exil volontaire et prendre les manettes de la production d'un second album.

"The good earth" sort en 1986 et il apparaît aujourd'hui comme un immense disque malheureusement oublié par la mémoire collective (on a là sa première véritable réédition en Cd). Les musiciens du New Jersey affichent toujours un complexe qui les fait paraître timides et maladroits mais ils décident de composer avec cet aspect "asocial". En remettant le nez dehors mais du côté de la campagne seulement, les Feelies s'enivrent de cette bonne terre et de ses racines qui apparaissent sous la forme d'influences complètement assimilées, digérées et assumées : "The high road" est une mélodie à la Dylan toute en douceur, "Last roundup" et "Let's go" font ressortir des guitares byrdsiennes à travers des rythmiques stoniennes mais le sommet reste sans aucun doute le velvetien "Slipping (into something)", comme si Lou Reed s'était immiscé dans l'écriture du morceau afin que chacun donne le meilleur de lui-même.

Les titres de "The good earth" sont d'une facture plus classique que leurs prédécesseurs, ils rappellent beaucoup de choses mais traînent suffisamment pour ne ressembler à rien de connu : le groupe semblait avoir trouvé l'équation parfaite pour créer dix pépites pop et folk lumineuses n'ayant pas pris une seule ride et dont l'influence s'est retrouvée par la suite chez de nombreuses formations, de Yo La Tengo à Pavement.

Après la boule de nerfs "Crazy rhythms", ce formidable deuxième tome montre le nouveau visage d'un groupe unique, désormais reposé sans pour autant être apaisé.




FEELIES Slipping (into something) part 1 (reformation live 30 juin 2008)



FEELIES Slipping (into something) part 2 (reformation live 30 juin 2008)