Black Power
Funk
The  Specials - Encore
Angleterre 2019
Album Original + Bonus
2 CD Universal 2019



SPIRALE

 Specials
 More Specials
 
The Specials
Encore
par Igor Wagner le 21/03/2019

Note: 7.0    

Le vrai retour des Specials ? Chic clameront les cinquantenaires (et plus) pas près d'oublier le ska punk militant et classieux de 1979/1980, sa prolongation par Fun Boy Three (dont j'eus la chance sans le savoir d'assister au tout dernier concert avant séparation, et compris à postériori pourquoi il s'était curieusement conclu par une reprise de "The end" des Doors). Déjà refroidis par la reformation au grand complet de 2008 qui n'avait accouché que de concerts best of sans le moindre nouveau morceau, nous voilà curieux. Mais aussi circonspects, car si de nouveaux titres sont bien là, la moitié du groupe original manque à l'appel de cette reformation (effective depuis 2014) : le chanteur Neville Staple, le guitariste Roddy Byers, le batteur John Bradbury (décédé en 2015, lorsque les sessions de cet album ont débuté) et surtout sa tête pensante et organisatrice, l'homme de 2-Tone, son architecte Jerry Dammers. Tous hors de ce coup, laissant les seuls Terry Hall, le guitariste Lynval Golding et le bassiste Horace Panter mener l'affaire.

Semblant scrupuleusement éviter de reproduire le fameux son ska-punk qui rendait fou, ils optent pour un funk carré plutôt inattendu et efficace, même si le naturel revient parfois au galop : la reprise vaguement tango dub de "The lunatics have taken over the asylum", perle du premier album de Fun Boy Three, tandis que "Vote for me" (choisi comme single) et son solo de trombone auront du mal à ne pas faire penser à "Ghost town", tout comme la reprise de "Blam blam fever" (The Valentines 1967), déjà reprise (album "Skinhead girl", 2000) en plongée au coeur du ska des origines. Mais "Encore" est à son meilleur lorsqu'il laisse ce passé de côté : "Black skin blue eyed boys" est un joli coup de chapeau/clin d'oeil à Eddy Grant et ses Equals noirs et blancs, du funk rock de belle facture, et la reprise dub de "10 Commandments" de Prince Buster met ces Specials à une belle distance de leur passé.
Un énième groupe d’hier se reforme, mais avec semble-t-il un possible demain.

En bonus, des extraits de concerts depuis la reformation (Bataclan 2014, Londres 2016), qui pour le coup se contentait alors de faire défiler son best of sur scène ("Gangsters", "Ghost town"...).



THE SPECIALS Black skin blue eyed boys (Audio seul 2018)