Chroniques Concerts

The Black Keys - Paris Trabendo 05 Octobre 2006

Posté par : Jérôme Heff le 07/10/2006

Les Black Keys passaient hier soir dans le petit village gaulois de Lutèce défendre leur dernier disque "Magic potion" : cette potion magique, le blues, nul doute qu'ils sont tombés dedans quand ils étaient petits. Dan Auerbach et Patrick Carney ont livré un set puissant, brut et maîtrisé, chauffé à blanc. La guitare d'Auerbach crachait des riffs blues et rock, étroitement soutenus par les nerveuses rafales rythmiques de Patrick Carney à la batterie, espèce d'escogriffe dont les grands bras semblaient indépendants du corps. Complètement pris par le son énorme et superbe de sa Gibson SG, Dan Auerbach alternait avec science jeu rythmique, solos et licks nerveux – le Dieu Electricité reconnaîtra les siens : quel pied d'entendre une guitare rugissante et si bien (mal)traitée après tous ces groupes qui en jouent comme d'un accessoire de mode. Et quand les Black Keys ont baissé le tempo sur un titre, presque un slow, c'est sans surcharger, jouant avec science des ruptures et des cassures de rythme. Leur hard-blues aurait pu emballer jusqu'au bout de la nuit (deux titres en rappel seulement), tant cette musique a un pouvoir à la fois énergique et hypnotique (très bien mis en valeur sur leur récent EP "Chulahoma", des reprises de Junior Kimbrough) – un morceau mid-tempo assez long tendait même vers un psychédélisme très sec, rupture intéressante avec les canons du genre.