Chroniques Concerts

La Mar Enfortuna - Paris La Cigale Octobre 2005

Posté par : Jérôme Heff le 20/10/2005

Superbe concert ce soir de "La mar enfortuna", projet parallèle d'Oren Bloedow et Jennifer Charles d'Elysian Fields. Un cd paru en 2001 les montrait revisitant le répertoire de musique juive et arabo-andalouse qui fait partie de leurs racines - mais joué avec la classe de musiciens new-yorkais.

Ils jouaient ce soir dans le cadre du festival Klezmopolitan, état des lieux de la musique klezmer moderne.

Des musiciens formidables, d'une qualité peu commune dans les groupes de rock, loin de ceux qui souvent prennent des poses débiles et arrogantes en se pensant irrésistibles : ici modestie rime avec excellence musicale. Un batteur aussi adroit avec ses baguettes qu'à mains nues (quand tous ont joué une paire de titres dans une formation typique, en arc-de-cercle autour de Jennifer) ; Ted Reichman à l'accordéon, basse, claviers ; un autre type à la clarinette, sax, basse et guitare.
Oren Bloedow a montré une palette de guitariste plus grande qu'au sein d'E. Fields : en électrique ou avec une guitare classique dans un style espagnol, il a montré l'étendue de son talent.
Jennifer Charles était aussi sensuelle que d'habitude, avec une chaude danse du ventre avant les rappels - glurps -. Ce soir une seule chanson était en anglais ("Salomé"), le reste en espagnol ou "ladino". Le set s'est fini sur une reprise d'Edith Piaf, "Jézébel" (un titre de 1951), chantée en français - une classe que certains de nos chanteurs nationaux peuvent envier de très loin.

Setlist approximative :
La rosa, Lamma badah, Quinze anos, A la una yo naci, Yo m'enamori d'un aire 2 autres traditionnels, Salomé (rappel), Jézébel (rappel)