Chroniques Concerts

Matt Ward - Paris Le Point Ephémère 29 Octobre 2006

Posté par : Jérôme Heff le 30/10/2006

Concert impeccablement maîtrisé de Matt Ward, seul sur la scène du Point Ephémère. En tout point irréprochable : guitariste hors pair au toucher délicat, voix grognon et caressante (Tom Waits en moins rugueux), excellentes chansons. En solo, sa technique lui permet de tout jouer et d'emmener ses compositions où bon lui semble, à son rythme – en fredonnant quelques mesures de "Girl from Ipanema", agrémentant ses parties de guitare de solos limpides. Ward s'est baladé dans le répertoire de ses trois derniers disques, et démontrant que les chansons de son dernier "Post-war" ne perdent rien (au contraire) en passant à l'acoustique. Matt Ward connaît son métier (très facile, il boit quelques gorgées en plein milieu d'un morceau au clavier, laissant la mélodie en suspens) : un peu autiste, à peine manquait-il un brin de folie et de communication avec le public pour vraiment soulever les coeurs – l'invite d'un gars du public pour tenir le piano au dernier rappel ("Rollercoaster") était sympathique bien qu'un peu forcée (c'est le dessinateur et musicien David Scrima qui s'y est collé !).