Chroniques Concerts

The Chap - Paris Point Ephémère 14 Décembre 2006

Posté par : Jérôme Heff le 15/02/2006

Amis Colmariens et Amiénois, il est encore temps ! Vous voulez voir un groupe en "the" qui sorte de l'ordinaire ? Déplacez-vous voir The Chap ! Epatants sur scène, les quatre londoniens (très sympathiques, bonne attitude, ce qui ne gâche rien) ont réussi hier soir l'exploit de faire bouger le public du Point Ephémère à Paris (qui ferait d'ordinaire passer la foule assistant au concert des Yardbirds dans "Blow-up" d'Antonioni pour une meute en délire) !
Dans la meilleure tradition d'un certain esprit rock arty sans être intello (Talking Heads, Wire...), The Chap rendent vite complices de leur musique joueuse, collage-rock brouilleur d'étiquettes qui régale la tête et les jambes. Des rébus pop à prendre dans le sens que vous voudrez - groove électro avec violon épileptique (spéciale dédicace à André Rieu !), énergie rock et guitares mordantes, refrains-mots d'ordre entêtants, avec une bonne dose d'humour... un patchwork faussement décousu et jamais gratuit qui fait passer un excellent moment.




Soirée Open Mic - Paris Pop In 22 Janvier 2006

Posté par : David Lopez le 06/02/2006

Paris : soirées Open Mic au Pop In

Un dimanche soir ordinaire rue Amelot (XIème arrondissement, près de la Bastille), c'est scène ouverte au Pop In. Avec un peu de chance, le bar à l'entrée reste praticable, mais passé le salon du 1er étage, l'arrière-salle de concert, minuscule, sera surchauffée, surenfumée, surpeuplée, sursonorisée à tous les coups.
Ce dimanche 22 janvier, David Ivar Herman Düne anime consciencieusement cette kermesse pop, cour des miracles où se côtoient gentiment la fine fleur des soirées folk parisiennes et les prétendants au trône du plus mauvais goût vestimentaire. Entre deux apprentis Banhart ou Casablancas, le MC du jour programme du rock garage germanophone, des standards country et des reprises soul, un quasi sans faute.
Décidément, en ces fins de week-end où 9 français sur 10 s'écroulent devant la soirée Whirlpool/TF1 ou Fogiel/FR3, c'est ici que jeunesse se passe et que rock indé se crée. Le dimanche soir, tous au Pop In, le seul bistrot où l'on descend au rez-de-chaussée !