Folk
Folk Rock
 Bob Dylan - Highway 61 revisited
Etats-Unis 1965
Album Original
Un CD Legacy  / Sony-BMG 1999

WEB

Label Legacy


SPIRALE

 The essential
 Live 1975 - The bootleg series vol 5 : the Rolling Thunder Revue
 Unplugged bob dylan
 Chroniques Volume I
 In concert Brandeis University 1963
 Live 1962-1966 - Rare perfomances from the Copyright Collections
 
Bob Dylan
Highway 61 revisited
par Francois Branchon le 22/09/1999

Note: 10.0     
Morceaux qui Tuent
Desolation row
Like a rolling stone
Ballad of a thin man


Le grand Bob fait en 1965 avec "Highway 61 revisited" d'une pierre (qui roule) deux coups, abandon de sa part des strictes frontières des racines folk et révolution dans le monde gentil de la pop music avec l'introduction du sens et de l'engagement politique dans les paroles. Jusque là, les singles étaient formatés aux 2 minutes 30 réglementaires des radios, Dylan va squatter les ondes avec les six longues minutes de "Like a rolling stone", une des meilleures chansons de rock jamais enregistrées. Le reste de l'album est tout aussi radical, dans son imagerie comme dans son atmosphère, avec des chef d'œuvres du nom de "Desolation row" (à la célèbre intro : "They're selling postcards from the hanging"/"Ils vendaient des cartes postales de la pendaison"!), "Ballad of a thin man", "Just like a Tom Thumb's blues", "Queen Jane approximately"... on pourrait tous les citer. "Highway 61 revisited" est un album accompli, peut-être le meilleur de Dylan, posant les fondations de "Blonde on blonde", le double album qui va suivre, autre chef d'œuvre qui n'aurait sûrement pas connu un aussi grand destin sans cette mise en bouche/avant-garde. En 1965, Dylan ouvre les portes à grands coups de latte et le fracas en résonne encore... Something is happening here, but you don't know what it is... n'est-ce pas Mister Jones ?