Divers
Variétés Internationales
 Cilla Black - Surround yourself with Cilla - It makes me feel good
Angleterre 1969 1976
Albums Originaux + Bonus
2 CD Cherry Red > SFE  / Import Cherry Red 2018



SPIRALE

 The best of (1963-1978)
 Cilla all mixed up - Beginnings : revisited
 
Cilla Black
Surround yourself with Cilla - It makes me feel good
par Anton Makassar le 30/11/2018

Note: 6.0    
spiraleAcheter


Ni chronologiques ni thématiques, les rééditions de Cilla Black couplent des albums sortis à des périodes différentes. Un choix sans doute, ou un goût pour l'aléatoire. Ce nouveau deux en un rassemble "Surround yourself with Cilla", son quatrième Lp, sorti à la fin de ses glorieuses sixties, sous l'aile du producteur des Beatles George Martin depuis 65 (Liverpool oblige) et son neuvième (1976) et premier de sa période américaine. Autant dire deux univers très différents sinon opposés.

"Surround yourself with Cilla" de 69 se situe dans la tradition de la grande variété féminine anglaise des sixties (Sandie Shaw, Petula Clark, un rien de Shirley Bassey sur les morceaux lents, mais sans la verve soul d'une Dusty Springfield). La production de George Martin est riche, soignée, truffée de détails, jamais lourde, enrobant de velours une voix au départ plutôt acidulée ("It'll never happen again"). Travail d'orfèvre. Avec des reprises de "Aquarius" (la comédie musicale "Hair" fait alors des ravages dans le monde entier), "Without him" de Nilsson, "You’ll never get to heaven if you break my heart", un classique de Bacharach & David ainsi que “Red rubber ball", une chanson écrite par Paul Simon pour le groupe américain The Cyrkle qui en fit un succès en 1966.

Avec "It makes me feel good", enregistré en 1976 aux Usa, le style change radicalement. Pop cool, plutôt laid-back, pouvant frôler le disco (on est au début de la vague) mais typique de la variété californienne des années soixante-dix, à la production léchée et creuse, parfaitement exécutée par de grands musiciens qui cachetonnent (Herbie Flowers à la basse, Lee Ritenour à la guitare..). Le répertoire puise chez les gros : Buddy Holly (”Heartbeat"), Phil Spector (”To know him is to love him”), Holland/Dozier/Holland (“Something about you”), Stevie Wonder (“I believe (when i fall in love it will be forever)” ou les imite.



CILLA BLACK It'll never happen again (1969 Audio seul)