Rock
Progressif/Folk Rock
  Jethro Tull - Heavy horses - New shoes edition
Angleterre Ecosse 1978
Coffret 5 CD + DVD Chrysalis  / Warner 2018



SPIRALE

 The very best of
 Nothing is easy : Live at the Isle of Wight 1970 (Cd)
 Nothing is easy : Live at the Isle of Wight 1970 (Dvd)
 50 for 50
Mes cousins...
Wild Turkey
Jethro Tull
 
Jethro Tull
Heavy horses - New shoes edition
par Francois Branchon le 28/04/2018

Note: 6.5    

En 1978 Jethro Tull est un groupe installé, une assemblée de notables qui peuvent s'afficher en smoking et nœud papillon ou en gentlemen farmers - qu'elle est loin la première apparition en haillons au Festival de Sunbury en août 68 ! - et dont l'immense savoir-faire suffit à masquer la maigre inventivité des albums d'une décennie qui s'est artistiquement arrêtée en 1972 avec le Lp "Thick as a brick".

Même si ce "Heavy horses" de 78, leur onzième Lp - curieusement dédié à toutes les races de chevaux et poneys du Royaume-Uni - reprend une thématique folk que les albums "Too old for rock'n'roll", "Minstrell in the gallery" ou "War child" avaient laissé de côté, il peine - à part le titre éponyme et le très Branduardien "Moths" - à charmer par une mélodie qui entrerait immédiatement dans la tête pour ne plus en sortir, quand quelques années plus tôt, un "Benefit" (1970) tapait dans le mille du début à la fin.

Mais pour célébrer les quarante ans de "Heavy horses", le label Chrysalis, probablement conscient du manque de matière met ce petit plat dans un beaucoup plus grand, un coffret luxueux de trois Cd, dont deux proposent le concert complet de Berne produit par Claude Nobs en mai 1978.
Et si le Tull des seventies finissantes n'a plus non plus tout à fait la même gueule sur scène - il ne joue notamment plus la mythique suite "Dharma for one" - , il reste cependant une belle bête animée par Ian Anderson, la guitare de Martin Barre, les claviers de John Evan et la batterie de Barriemore Barlow.
Une fois la nécessité promotionnelle évacuée - elle est minimale : trois petits morceaux de "Heavy horses" - Jethro Tull propose un florilège - "A new day yesterday", "Sweet dream", "Skating away", "Living in the past", "Bourrée" en épilogue du solo de flute, "Aqualung" et "Locomotive breath" en inévitables rappels, et en réacteur central, un quart d'heure de "Thick as a brick". Un concert de près de deux heures, dense et riche, avec quelques bavardages parfois, mais la magie opère encore.

En cerise sur le pudding, le coffret offre une poignée de bonus - les associated recordings - ainsi que deux Dvd, un Dvd audio (l'album "Heavy horses") et un Dvd vidéo (le concert de Berne, accompagné de footage).
La New shoes edition, ou comment transformer un album assez moyen, dédié aux Highlands, Welsh Mountains, Shetlands, Fells, Dales, Clevelands et autres braves poneys régionaux en objet de curiosité nécessaire à la collection.

Remarque pour 2018 : Jethro Tull célèbre ses cinquante ans cette année par une reformation et une tournée mondiale passant par de grandes salles fort chères. En fait de reformation, Ian Anderson a laissé de côté tous les membres originaux pour s'entourer d'un tribute band. Vous avez dit foutage de gueule ?





JETHRO TULL Heavy horses (1978 Audio seul)