Rock
The  Rolling Stones - Ladies and gentlemen... The Rolling Stones
Angleterre 1972
Un DVD Rare Performance > 4Reel  / Import 2006

WEB

Label Rare Performance > 4Reel


SPIRALE

 Bridges to Babylon
 No security
 Live licks
 Sucking in The Seventies
 Live 1975 - LA Forum
 
The Rolling Stones
Ladies and gentlemen... The Rolling Stones
par Francois Branchon le 27/03/2006

Note: 8.0     

Chaque nouvel album des Stones, n’en déplaise aux pisse-copies coincés par les budgets pubs des maisons de disques, est pire que celui qui le précède, ou au moins aussi mauvais. Mais il fut une époque, où ils furent un des deux meilleurs groupes de rock du monde. Prenons 1972. Cette année-là, sort “Exile on main street”, dernier rejeton d’une série poudrée de quatre - avec "Beggar's banquet", "Let it bleed" et "Sticky fingers" - dont tous les morceaux de chacun sont devenu des classiques. Qui dit mieux ?

Le tournée qui suit l’enregistrement de “Exile” est du même tonneau, en qualité musicale comme en consommation outrageuse. A l'été 1972, survoltés après les semaines d'enfermement en studio, les Stones n’ont jamais été aussi brillamment chauds et dangereux, offensifs et laids à la fois. Leur prestation scénique du 24 juin de Ft. Worth à Philadelphie est pleine de riffs déchaînés de Richards, de cabotinages de l'ultra-maquillé de Jagger - parfois agaçant en folle hystérique - de cuivres qui pompent à merveille (Bobby Keys), de nappes d'orgue Hammond filtré. Et dans son coin, sans un seul regard de la part des autres (à part Wyman ou Watts de temps à autres), Mick Taylor, le remplaçant de Jones et futur remplacé par le pitre glamour et sans danger Ron Wood -, dont la guitare ronronne et assure tout du long, déliant solo sur solo, fine et précise, cette guitare qui "est" le son Stones de cette période.

Le label américain 4Reel édite pour la première fois un concert de cette tournée. Le son n'est pas toujours parfait, les images quelquefois de qualité moyenne, mais l'atmosphère électrique de cette période, les facéties des deux cabots ce jour là très "chargés" et le jeu à contempler de Mick Taylor font de ce Dvd un collector.

Track list : Brown Sugar / Bitch / Gimme shelter / Dead flowers / Happy / Tumbling dice / Love in vain / Sweet Virginia / You can't always get what you want / All down the line / Midnight rambler / Band introductions / Bye bye Johnny / Rip this joint / Jumping Jack flash / Street fighting man et quelques footages.