Classique
Musique Contemporaine
  Zeitkratzer - Metal machine music (feat. Lou Reed)
Allemagne 2002
Un CD + DVD Asphodel  / Import 2007



SPIRALE

 Whitehouse
 Zeitkratzer old school : Alvin Lucier
 
Zeitkratzer
Metal machine music (feat. Lou Reed)
par Jérôme Heff le 23/12/2007

Note: 8.0    

"Bach et Beethoven ont tous deux écrit des morceaux qui n'étaient pas censés être joués par les gens. (…) Mais on n'a pas par accident un bout de la "Musique pour harmonica de verre" là-dedans. On n'a pas un bout de "La symphonie héroïque" par accident. Ils se développent sans arrêt. Le truc, c'est qu'il faut écouter pour entendre ça."

Jamais en retard d'une vanne, Lou Reed citait Bach, Mozart et Beethoven à propos de son "Metal machine music", dans une interview accordée à Lester Bangs en 1976. Il y en a eu des gogos pour se choper des acouphènes, les oreilles vissées aux hauts-parleurs, pour essayer de déceler des bribes de musique symphonique dans ce maëlstrom de feedback qu'est "Mmm" - comme ceux persuadés d'entendre un combat au sabre dans "Search and destroy" des Stooges. "Metal machine music" : des guitares, des amplis montés en série, et un larsen énorme sur les quatre faces de ce LP sorti en 1975 (avec un dernier sillon sans fin, pour prolonger indéfiniment la torture). "Mmm" était un énorme bras d'honneur fait à l'industrie, une patate chaude que Reed a refilé à RCA pour solder son contrat avec la maison de disques. Et le pire, l'impensable, c'est qu'ils l'ont sorti. Devant cet objet conceptuellement foutage de gueule jusqu'à la perfection, les réactions ont varié du rejet le plus horrifié au politiquement correct y voyant un suicide commercial motivé par la seule liberté artistique – ou plutôt un geste dada exemplaire de destruction maximale. Malgré la conscience professionnelle qui me caractérise, je n'ai pas poussé jusqu'à réécouter la réédition en Cd de "Mmm", bien accrochée à son étagère et qui me lance des regards mauvais dès que je m'en approche. "Celui qui arrive jusqu'à la quatrième face est plus con que moi" (Lou Reed).

Et pourtant, il y a des fans. On les trouve sans surprise dans la musique contemporaine, car ils sont autant habitués aux grincements électroniques en tous genres qu'au silence le plus total (John Cage). Ulrich Maiss et Luca Venitucci, membres de l'ensemble allemand Zeitkratzer, ont relevé le défi de transcrire "Mmm" pour orchestre. Les onze musiciens de cet ensemble dirigé par Reinhold Friedl l'ont interprété en concert le 17 mars 2002 au Festspielhaus de Berlin, en compagnie de Lou Reed à la guitare sur le troisième mouvement. La partition réussit l'exploit de conserver tout son pouvoir de nuisance bruitiste, en organisant plus nettement certains passages.

"Metal machine music" joué par Zeitkratzer reste fidèle à l'esprit de l'original, tel que vu par Bangs : "Mmm est le briseur de bail garanti. Tout locataire d'Amérique devrait en posséder un exemplaire. Soyez prémunis !".