Jazz
Jazz Rock
The  Soft Machine - Land of Cockayne
Angleterre 1980
Album Original
Un CD Cherry Red > Esoteric  / Import Cherry Red 2010

WEB

Label Cherry Red > Esoteric


SPIRALE

 4th & 5th
 Noisette
 Man in a deaf corner
 Softs
 
The Soft Machine
Land of Cockayne
par Francois Branchon le 12/09/2010

Note: 5.0    
spiraleEcouter
spiraleAcheter


Dernier véritable album de Soft Machine ou premier véritable album personnel de Karl Jenkins, la réponse importe peu, tant l'homme est omni-présent, non seulement derrière ses (nombreux) claviers, mais en conduisant l'orchestre symphonique présent tout au long, signant toutes les compositions et leurs arrangements, qu'exécutent docilement les autres Soft, auxquels s'est joint Jack Bruce. Déjà entrevues à l'écoute de "Softs", une tentative d'hommage à la musique répétitive d'un Terry Riley tombe un peu à plat ("Palace of glass") et l'atmosphère badine et colorée d'un Weather Report semble être devenue l'axe central de travail, mais allégée à un point tel que nous n'aurons pas de crainte à qualifier certains titres de "variétés".

Dès lors, la déclaration d'intention affirmée sur la couverture de l'album ("Au pays de Cockayne coulent des rivières de vin, poussent des maisons en gâteaux au bord de rues pavées de pâtisseries, pendant que des cochons errant, un couteau planté dans le dos, hurlent "mangez-moi, mangez-moi") semble indiquer un probable bug dans les mécanismes hallucinogènes prévus.