Rock
Rock Soul
 Van Morrison - Live at Montreux - 1974 et 1980
Irlande Etats-Unis 2006
Un DVD Eagle  / Naïve 2006

WEB

Label Eagle


SPIRALE

 The bang masters
 The philosopher's stone
 Back on top
 Blowin' your mind
 Tupelo honey
 New York sessions '67
 Astral weeks
 Astral weeks live at the Hollywood Bowl
 The healing game (Deluxe edition)
 
Van Morrison
Live at Montreux - 1974 et 1980
par Francois Branchon le 16/11/2006

Note: 9.0    

Première moitié des seventies... N'importe quel amoureux de Van Morrison normalement constitué - deux oreilles, une âme, un cœur - déclarera avoir rêvé voir ces années-là un concert de l'Irlandais à son pic de créativité. Pour avoir vu passer en 1973 à De Doelen de Rotterdam la tournée qui donna naissance au double album "It's too late to stop now", je garantis des moments grandioses - ah certes pas facile le Van, quand le public l'emmerde en semblant roupiller il le lui fait savoir, s'interrompt, lui intime l'ordre de se rouler un pétard et retourne en backstage le temps que les huit cent types s'exécutent. Et au retour, jaugeant les effets et satisfait des effluves, entame un marathon de deux heures qui va avaler tous les sentiers et les sommets des albums "'Astral weeks", "Moondance" et "St Dominic's preview" réunis !! wow !!

A ce titre-là, le premier Dvd de concert de Morrison jamais publié est une douche écossaise, car ce soir de 1974 à Montreux, le moment est plus "expérimental" qu'épique, l'unique prestation d'une formation réunie pour cette occasion par Claude Nobs, afin de jouer les titres de l'album "Mechanical bliss" alors en gestation, album prévu pour 1975 mais qui finalement ne sortira jamais. Le contraire d'un concert "promo". La plupart des titres joués sont donc inédits, pas franchement inspirés, certains atterriront tout de même en face B de single ("Mechanical bliss") ou sur le double album de raretés et chutes "The philosopher's stone" paru en 1998 ("Foggy mountain top", "Naked in the jungle", "Twilight zone"). Joués par une petite formation derrière Van (guitare basse batterie - Dallas Taylor aux fûts !), le résultat est très mitigé.

Fort heureusement, le concert de 1980 vient remettre les coucous suisses à l'heure, car Van renoue avec la (grande) formation des débuts soixante-dix - John Platania à la guitare ! - enrichie de la fougue feutrée du sax de Pee Wee Ellis (ex-James Brown et arrangeur de Van de 79 à 85). Interprétations possédées de soul languide et de funk coulé - un mix secret maison - et Van gagné par l'hypnose comme aux grands jours. On se cale dans son fauteuil, les pieds sur la table, on monte le son et défilent "Ballerina", "And it stoned me", "Moondance", "Wild night", "Tupelo honey", "Listen to the lion"... Beau voyage et le meilleur boost possible pour les moments de déprime...