Rock
Rock Soul
 Van Morrison - The philosopher's stone
Irlande Etats-Unis 1971
Best of
Un CD Exile  / Universal 1998



SPIRALE

 The bang masters
 Back on top
 Blowin' your mind
 Tupelo honey
 New York sessions '67
 Astral weeks
 Live at Montreux - 1974 et 1980
 Astral weeks live at the Hollywood Bowl
 The healing game (Deluxe edition)
 
Van Morrison
The philosopher's stone
par Francois Branchon le 01/07/1998

Note: 6.0    
Morceaux qui Tuent
Crazy Jane on God


Il existe des pierres blanches dans l'histoire du rock. Van l'irlandais en a disposé quelques unes sur son chemin : "Astral weeks" comme "Moondance", ses deux premiers albums en solo, sont définitivement parfaits, quasi miraculeux. Les trois suivants jusqu'à "St Dominic's preview" sont irréprochables. Les choses changent à la fin de 1973, à la parution de "Hard nose the highway". Van Morrison ne cessera plus alors d'enregistrer des albums assez inégaux (une vingtaine ! ), alternant fulgurances d'antan et chansons tournant un peu dans le vide, portées en grande partie par l'inertie d'une atmosphère et d'une voix inimitables. Petit à petit, Van Morrison récupère les droits de ses anciens enregistrements et peut rééditer à sa guise albums et inédits. Les fonds de tiroir qu'il exhume ici recoupent la période 1971-1988 et excluent hélas les temps bénis des débuts. Ce double disque est homogène à sa discographie : un long fleuve tranquille qui frôle parfois des rives sublimes : "Wonderful remark", "Not supposed to break down" et "Madame joy" de fin 73 ( 3 chutes de "Hard nose the highway" ?), "Stepping out queen" de 1979, "Real real gone" de 1980 et "Crazy Jane on God" de 1984 portent en eux la marque indélébile du génie.